Album photo

  • 1
  • 2

Fédération Wallonie-Bruxelles Les propositions de DéFI

DéFI a présenté ses propositions pour la Fédération Wallonie-Bruxelles lors d’une conférence de presse qui s’est tenue au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ce lundi à 16 heures. Voici les propositions telles que présentées à la Presse :

POUR UNE  FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES  RASSEMBLEUSE ET EFFICACE

DéFI n’avait pas été associé à la majorité de la Fédération Wallonie-Bruxelles après les dernières élections régionales par ses partenaires de majorité à la Région bruxelloise, PS et CdH.

Aujourd’hui, en raison d’une crise politique inédite dans l’espace francophone, il est invité à participer à une nouvelle majorité. DéFI demande que les partis francophones dépassent la situation conflictuelle pour favoriser le plus large consensus possible  et ainsi préserver la Fédération plus indispensable que jamais car elle seule garantit l’unité des Francophones.

Vu le bref temps  qui reste à courir d’ici à la fin de la législature, l’objectif ne peut être l’élaboration d’un programme gouvernemental dont l’exécution devrait requérir plusieurs années. Il convient d’aller à l’essentiel, de renforcer l’institution et de pérenniser ses politiques essentielles à tous les francophones où qu’ils soient domiciliés.

Lire la suite...

Les députés DéFI refusent de participer à un blocage des institutions !

PFWB videLes députés DéFI du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) ont demandé au président Courard de faire fonctionner le parlement et de réunir d’urgence la Conférence des Présidents en y invitant un député DéFI, groupe reconnu dans l’assemblée d’origine mais pas au parlement de la FWB.

Lundi dernier, les députés DéFI ont pris connaissance du courrier du greffe du parlement de la FWB annonçant à la suite de la Conférence des Présidents, l’annulation de toutes les commissions parlementaires de la semaine ainsi que la séance plénière de ce mercredi 21 juin.

Lire la suite...

Pour une gestion publique efficace dans le respect d’une stricte déontologie !

BonneGouveranceL’intergroupe parlementaire DéFI s’est réuni ce mardi 20 juin à 11h et constate  que la situation politique francophone suscitée par la décision unilatérale du président du cdH, Benoît Lutgen, appelle un positionnement clair et sans ambiguïté des partis politiques pour préserver les intérêts majeurs des citoyens wallons et bruxellois et l’efficacité de la gestion publique dans le respect d’une stricte déontologie.

Lire la suite...

DéFI exige une révolution éthique !

BonneGouveranceÀ la suite des dernières circonstances politiques, les instances dirigeantes de DéFIconstatent que les trois partis traditionnels PS, MR et CDh, portent une lourde responsabilité dans la dérive de la gestion publique et la perte de confiance des citoyens dans les dirigeants politiques.

Jour après jour, la presse révèle des scandales qui mettent en cause des mandataires de ces trois partis, préoccupés de gagner des rémunérations aux montants exorbitants et injustifiés. Ces mandataires PS, MR et CDh, ont manigancé, souvent de concert et en catimini, pour s’octroyer des revenus sans rapport avec la réalité de leurs prestations (et encore, dans certains cas, ils n’ont même pas presté…).

Lire la suite...