Album photo

  • 1
  • 2

N4 Enfin le début des travaux!

DéFI Gembloux se réjouit!

En effet, l’aménagement des feux tricolores entre la rue Baty de Fleurus et la N4 a enfin débuté.

Pour rappel, c’est depuis le mois d’avril 2016 que DéFI Gembloux demande aux autorités gembloutoises de prendre des mesures pour sécuriser ce tronçon. Trop d’accidents ont déjà eu lieux sur cette nationale traversant notre belle ville.

DéFI Gembloux veillera à ce que le chantier avance comme prévu.

En plus du tricolore au Baty de Fleurus, le marquage est rénové sur tout le tronçon évoqué. Des îlots sont démontés pour passer à deux bandes sur la plus grand distance possible. Le chantier devrait se terminer vers le 4 novembre 2016. Les feux devraient être opérationnels pour le 15 novembre 2016. Ces travaux contribuent à renforcer la sécurité des usagers.

Néanmoins aucune politique ne pourra jamais aller à l’encontre des comportements abusifs de certains usagers. Il lui revient, néanmoins, d’assurer la protection de tous les usagers et de réduire, autant que faire se peut, les risques liés à notre mobilité.

DéFI Gembloux restera bien entendu très attentif à la sécurisation globale de la N4.

Ci-dessous le plan des travaux (source: Facebook)

Organisation des élections communales d’octobre 2018 – Appel à candidatures

La section DéFI de Gembloux, se présentera aux suffrages des électeurs lors des prochaines élections communales d’octobre 2018.

Pour préparer cette échéance et conformément aux statuts du parti, nous adressons les trois appels à candidatures suivants :

– Appel à candidatures comme chef/fe de file.

Elu/e par l’assemblée générale, ce/tte dernier/re est chargé/e de coordonner l’élaboration de la liste des candidats aux prochaines élections communales et est la personne qui sera normalement appelée à tirer la liste DéFI.

– Appel à candidatures comme sage, membre de la commission électorale locale.

Désignés par vote secret par le comité de la section, deux « sages » composeront, avec le/la chef/fe de file, une commission électorale chargée de préparer les listes électorales selon la procédure prévue aux articles 49 et suivants des statuts des instances locales et provinciales.

– Premier appel à candidatures aux élections communales 2018. Un deuxième appel sera lancé en septembre 2017. Le cas échéant, un troisième et ultime appel sera lancé en janvier 2018.

Peut poser sa candidature aux élections communales

Tout citoyen belge inscrit au fichier des électeurs ou tout citoyen européen qui en fait la demande écrite auprès de la commune où il a sa résidence principale :

– apportant la preuve d’un extrait de casier judiciaire vierge de toute condamnation pénale ;

– domicilié dans la commune ;

– né au plus tard le 14 octobre 2000.

Lire la suite...

Le gouvernement wallon masque son incapacité en accusant le fédéral !

Le couperet est tombé pour le gouvernement wallon. Le déficit du budget 2017 sera nettement supérieur aux attentes. Il passera de 200 à 640 millions, ce malgré une hausse inespérée des recettes fiscales. Un dérapage prévu de longue date par DéFI.

En 2016, DéFI pointait le manque de prudence budgétaire du gouvernement wallon. DéFI estimait, en effet, que le déficit budgétaire augmenterait de plus d’un milliard d’euros entre 2015 et 2019, sans changement radical de politique. Cette sonnette d’alarme n’a pas été entendue par le gouvernement wallon. Osons le dire, il s’agit d’une véritable catastrophe pour la Wallonie !

Primo, le gouvernement ne pourra tenir ses promesses de réformes, notamment dans le secteur, déjà sous-financé, du logement social.

Secundo, ce nouveau dérapage augmente le poids de la dette qui sera supportée par les jeunes générations, déjà frappées par un taux de chômage élevé. Cette annonce ne fait, finalement, que confirmer la prédiction des agences de notation, qui avaient dégradé, début juillet, la perspective de la notation de la Région wallonne de stable à négative.

Lire la suite...

L'introduction de la TVA sur les frais d'avocats réduit l'accès à la justice


Le 28 juillet dernier, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu un arrêt concernant les effets sur l’accès à la justice de la TVA sur les honoraires d’avocats. La CJUE a voulu savoir si le droit à un procès équitable – garanti par l’article 5 de la Convention européenne des droits de l’homme – était effectivement maintenu par l’introduction de la TVA sur les honoraires et frais des avocats.

Il découle de cette introduction, effective depuis le 1er janvier 2014, qu’un particulier voit le coût de sa défense en justice augmenté de 21 % alors que la partie adverse (s’il s’agit d’un assujetti à la TVA ayant droit à la déduction) ne doit pas supporter le coût de la TVA. En outre, « l’accès à la défense prise en charge par l’État est limité à une petite catégorie de personnes, compte tenu des faibles revenus donnant droit au paiement des honoraires et frais d’avocats par l’État dans le cadre de l’aide juridique de deuxième ligne« , indique Olivier Maingain, président de DéFI.

Lire la suite...