Album photo

  • 1
  • 2

Elections communales de 2018

DEFI Logo Baseline
En octobre 2018, #DéFI #Gembloux soumettra son projet de vie, de ville et de village au suffrage des gembloutoises et gembloutois.
Nous avons l'ambition d'apporter un changement dans la gestion publique de cette ville.
Nous voulons réaliser un projet alternatif et ambitieux, à l'écoute et dans le dialogue avec les habitants !
Pour porter ce projet et le faire connaître aux gembloutois, nous entendons présenter une équipe soudée derrière notre chef de file et Président de section , Carlo Mendola !
Notre équipe sera à l'image de Gembloux et au service de ses habitants !

Lire la suite...

Le printemps des scandales...

DEFI Logo Baseline

Le printemps des scandales...en Wallonie et à Bruxelles #Samusocial #Kazakhgate #ISPPC #Publifin #Nethys et j'en passe.
Nous souhaitons tous un renouveau politique, une limitation dans la durée des mandats politiques, une diminution des intercommunales...
#Ensembleconstruisonsnotreavenir ! #DéFI #Gembloux2018
Cliquez-ici pour vous engager!

Interpellation citoyenne sur le projet d’implantation de Recumas à Mazy

mazypanoramaCe mercredi 3 mai 2017, à 19h, DéFI Gembloux, par la voix d’Amaury Alexandre, interpellera le collège communal au sujet du projet d’implantation d’une usine de traitement des déchets plastiques par la Sprl Recumas sur le site des anciennes marbreries de Mazy.

Nous invitons les Mazyciens et tous les Gembloutois qui le désirent à venir soutenir notre action afin de montrer que la mobilisation continue.

Voici le texte déposé auprès de la commune :

Interpellation citoyenne concernant le projet d’implantation d’une usine de traitement des déchets plastiques par la Sprl Recumas sur le site des anciennes marbreries de Mazy

Conseil communal de Gembloux du 3 mai 2017

Le 15 février dernier, s’est tenue à Mazy une réunion rassemblant de nombreux citoyens mazyciens, bossiérois, plus largement de Gembloux et de Jemeppe-sur-Sambre. Tous sont inquiets de voir le site des anciennes marbreries de Mazy devenir une usine de traitement des déchets plastiques, et ce même si l’on peut saluer ce type d’initiatives de manière générale. Je ne reviens pas sur les détails de la réunion ni du projet puisque ceux-ci sont, je pense, bien connus de l’ensemble du collège et du conseil communal.

Lire la suite...

RER - La grande coupable : la clé 60/40 !

RER Travaux

Pour Jonathan Martin, vice-président exécutif de DéFI et spécialiste du rail pour le parti, la grande coupable dans le dossier du RER wallon n’est autre que la clé 60/40 !

« Soyons clairs : le nœud du problème, c’est la clé de répartition 60/40. Lorsqu’il s’agit des investissements, la Flandre n’a que faire des besoins de la Wallonie, plus importants en raison de son territoire plus étendu et de son relief plus développé, et s’en tient rigoureusement à la clé« , pointe Jonathan Martin, également initiateur de la campagne Fini l’escargot RER.

Lire la suite...