Interpellation citoyenne sur le projet d’implantation de Recumas à Mazy

mazypanoramaCe mercredi 3 mai 2017, à 19h, DéFI Gembloux, par la voix d’Amaury Alexandre, interpellera le collège communal au sujet du projet d’implantation d’une usine de traitement des déchets plastiques par la Sprl Recumas sur le site des anciennes marbreries de Mazy.

Nous invitons les Mazyciens et tous les Gembloutois qui le désirent à venir soutenir notre action afin de montrer que la mobilisation continue.

Voici le texte déposé auprès de la commune :

Interpellation citoyenne concernant le projet d’implantation d’une usine de traitement des déchets plastiques par la Sprl Recumas sur le site des anciennes marbreries de Mazy

Conseil communal de Gembloux du 3 mai 2017

Le 15 février dernier, s’est tenue à Mazy une réunion rassemblant de nombreux citoyens mazyciens, bossiérois, plus largement de Gembloux et de Jemeppe-sur-Sambre. Tous sont inquiets de voir le site des anciennes marbreries de Mazy devenir une usine de traitement des déchets plastiques, et ce même si l’on peut saluer ce type d’initiatives de manière générale. Je ne reviens pas sur les détails de la réunion ni du projet puisque ceux-ci sont, je pense, bien connus de l’ensemble du collège et du conseil communal.

Lire la suite...

RER - La grande coupable : la clé 60/40 !

RER Travaux

Pour Jonathan Martin, vice-président exécutif de DéFI et spécialiste du rail pour le parti, la grande coupable dans le dossier du RER wallon n’est autre que la clé 60/40 !

« Soyons clairs : le nœud du problème, c’est la clé de répartition 60/40. Lorsqu’il s’agit des investissements, la Flandre n’a que faire des besoins de la Wallonie, plus importants en raison de son territoire plus étendu et de son relief plus développé, et s’en tient rigoureusement à la clé« , pointe Jonathan Martin, également initiateur de la campagne Fini l’escargot RER.

Lire la suite...

Petite enfance: Rencontres et discussions

petiteentfanceDéFI considère l’école comme le véritable moteur de l’intégration citoyenne
En vue de l'élaboration de notre programme communal, nous vous convions à un débat sur le thème de la petite enfance le mecredi 21 décembre à 19h30 au Café Le Der av de la Faculté (inscritption souhaitée: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
.
L’enseignement fondamental concerne environ 500.000 enfants en Communauté  française
et l’enseignement secondaire (général, technique et professionnel) concerne 360.000 élèves environ. Les communes et provinces exercent une large part de responsabilité dans cette organisation car elles sont les pouvoirs organisateurs de plus de la  moitié de ces écoles fondamentales
DéFI  souligne le rôle fondamental joué par l’échevin de l’enseignement:
 il exerce une responsabilité importante dans l’organisation,
dans le choix des enseignants et dans les orientations pédagogiques suivies.
L’échevin doit veiller à organiser une bonne concertation avec les directions d’écoles sur lesquelles il exerce la tutelle et, le cas échéant avec son coordinateur pédagogique, de façon à permettre
une autonomie des établissements, qui est un des facteurs
clé de succès d’un enseignement.

Lire la suite...

DéFI demande au moins un bus par heure en période creuse !

BusNamur

DéFI
Namur a organisé, ce samedi 18 février, une concertation citoyenne avec les riverains de Belgrade, Erpent et Jambes sur la modification des lignes 8 et 9 en cours, en présence de Jonathan Martin, vice-président exécutif de DéFI.

Cette rencontre a été une piqûre de rappel pour la majorité. Si nombre de riverains approuvent les efforts de concertation de la Ville, une majorité soulignent qu’ils n’ont pas résolu les problèmes de mobilité nés de récentes réformes des TEC.

DéFI Namur demande que soit garantie une fréquence d’au moins un bus par heure en heure « creuse » et période non scolaire sur l’ensemble des lignes desservant Belgrade, Erpent et Jambes : « Cette promesse du directeur d’exploitation des TEC Namur /Luxembourg lors de la réunion à l’Arsenal doit être tenue« , pointe Cédric Barbiaux, président de DéFI Namur.

Lire la suite...

5e Congrès doctrinal de DéFI

Le 11 décembre prochain, nous nous retrouverons pour notre cinquième Congrès doctrinal, qui sera organisé à Charleroi , de 9 h 45 à 13 h

Il aura pour thèmes généraux l’environnement, l’énergie et la ruralité.

A cet égard, nous y développerons les domaines de l’environnement, de la transition énergétique , de l’agriculture, ou encore de l’écologie urbaine.

A l’instar de notre Congrès du 16 octobre , nous organiserons celui du 11 décembre en ateliers.

Lire la suite...

6ème Congrés doctrinal

congres120217

TOUS LES MÊMES... VRAIMENT ?
Venez constater par vous-mêmes que DéFI est le seul parti à formuler des propositions concrètes pour assainir la gestion publique, pour que l'intérêt général prime à nouveau sur les intérêts personnels de certains...

+ d'infos: cliquez ici

DéFI Jeunes se mobilise pour lutter contre le SIDA, rejoignez-les !

La Journée mondiale de lutte contre le SIDA aura lieu ce jeudi 1er décembre. A cette occasion, DéFI Jeunes organise des distributions de préservatifs accompagnés de messages de sensibilisation auprès des jeunes en Wallonie et à Bruxelles. Ces distributions auront lieu dans plusieurs villes et sur plusieurs campus étudiants.

DéFI Jeunes souhaite rappeler que le SIDA mais aussi les autres maladies sexuellement transmissibles (MST) sont toujours bien présentes dans nos sociétés et qu’il est important de se protéger. Ensemble, luttons contre la transmission de ces maladies !


Lire la suite...

Devenez Démocrates Fédéralistes Indépendants

DEFI Logo BaselineEn octobre 2018, les gemblouxtois(es) voteront pour leurs représentants au conseil communal. Notre défi est de construire une liste de 29 candidat(e)s motivé(e)s par la gestion locale.

Pourquoi nous rejoindre?

1. DéFI est fidèle a ses engagements
2. DéFi se sont des femmes et des hommes de conviction attachés à la défense et au développement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Ils sont les seuls à s’opposer au confédéralisme, porte ouverte à la destruction de notre pays
3. DéFi a démontré ses compétences en matière de bonne gestion des finances publiques
4. DéFi est le seul parti à vouloir inscrire dans la Constitution belge le principe de la laïcité de l’Etat
5. DéFi est pour la défense de l’entreprise privée (en particulier des PME et TPE) et pour l’économie sociale de marché qui implique la solidarité à l’égard des plus fragiles. C’est la base même du libéralisme social qu’ils sont les seuls à incarner.
Si vous adhérez à ces valeurs et si vous souhaitez, en 2018, jouer un rôle actif à Gembloux rejoignez-nous!
Pour ce faire, entrez en contact avec Carlo Mendola au 0471/58 91 83 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">

Cliquez ici pour devenir membre

Les trois partis traditionnels font un choix au rabais !

Pour le président de DéFI, Olivier Maingain, et le vice-président exécutif, Jonathan Martin, la réforme des cumuls des mandats annoncée par les trois partis traditionnels PS, MR et cdH prouve une nouvelle fois que ces trois partis sont incapables d’amorcer une véritable réforme de la gouvernance publique en Wallonie.

Certes, les règles en vigueur concernant le décumul des mandats étaient absconses et ne permettaient pas aux électeurs de faire leur choix en connaissance de cause car le décret de 2010, voulu par Ecolo, était une usine à gaz, comparable au financement du photovoltaïque organisé par ce même parti.

Lire la suite...

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données